Témoignages ou messages personnels écrits à l'intention d'Arnaud Dumond


Leo BROUWER
Préface de la méthode d'Arnaud Dumond

> DUMOND vient de concevoir la méthode idéale pour les débutants... Nous, enfants, vous remercions profondément pour votre méthode... !


Maurice OHANA
Cahiers de la Guitare

> Votre article est excellent, plein de questions bien actuelles... un standard de qualité qui nous manquait... La guitare aura besoin de professeurs et de concertistes tels que vous, pour que la musique ne se limite pas à une simple prouesse instrumentale...


Nadia BOULANGER
J’aime tant votre instrument, rarement joué comme vous le faites. (lettre)


John DUARTE
> Nous avons eu plusieurs artistes de renommée mondiale sur notre campus, mais aucun n’a fait une plus grande impression qu’Arnaud Dumond.


Michael CHAPDELAINE, National USA Fingerpicking Champion
Professor - University of New Mexico Music Dept. - août 2002

> Your performance at Stetson was the greatest classical guitar concert I have ever seen. Everything was simply amazing. From your Herculean command of the guitar to your gorgeous Frenchman musicianship to your warm and clever stage presence, it was simply artistic perfection. I am so honored to to have known you and heard you play. Keep at it. Don't ever get discouraged by the callousness of our business and colleagues. You are what we all should aspire to.


J-L. BREDEL
Conseiller culturel auprès des Ambassades en Allemagne et Autriche

> Incontestablement le chef de file de l’école Française de guitare d’aujourd’hui : réflexion approfondie sur la musique en général, technique très personnelle, maîtrise étincelante, large répertoire, étonnante présence sur scène... Il fait honneur à la musique Française dont il est un des ambassadeurs les plus novateurs.


Dr. Stephen ROBINSON
Stetson University School of Music DeLand, Florida - 1997 et 1998

> 1997 : Thanks so much for all you did to make our workshop such a success. I continue to hear so many enthusiastic comments about both your teaching and your concert. Thank you again for helping to make the workshop such a tremendous success.
> 1998 : Thank you again for a great week. As always, your enthousiastic contribution is what makes our festival so successful. You played a great concert, and we continue to hear wonderful comments about your teaching...


Michael CHAPDELAINE - 1999
> I had never heard a such imaginative sensibility with a classical guitarist. Your concert was fabulous. Your playing and writing is the beautiful blend of old French romanticism and modern expressionism... (improvised terms I know) but the result is something very lovely and profound. The classical guitar is very lucky to have won your artistry and attention.


PAUL BEYKIRCH, Andrew College
> I'm still recovering from the STETSON WORKSHOP week. It was fun and it would not have been the same without you. I really enjoyed your recital and your humor is great. Such are the French: always tastefull !


Stéphane GOLDET
France-Musique

> Un seigneur de la guitare et de la composition.


Patrick BISMUTH, violoniste
À propos du CD oeuvres pour guitare AD vol.1

> Il m'est souvent arrivé de vouloir écrire du Kafka après en avoir lu, ou de peindre du Kandinsky après en avoir contemplé, et cela en me disant "c'est vraiment çà que je dois faire !" Puis une autre passion survenant, je changeais de désir d'expression et ainsi de suite...
Aujourd'hui je sais que c'est simplement le signe que j'aime la chose lue ou regardée ... Et je sais que c'est avec une v r a i e j o i e que je me suis laissé entraîner dans ce voyage que vous m'avez offert au cœur du son , de l'esprit et du cœur.


Pierre LITOUST
> Le compositeur Arnaud DUMOND procède en nous constituant comme sujet de notre désir. Il s'agit là d'une démarche à la fois satyrique, lyrique et rare, dont l'acuité échappe peut-être à son auteur... Le poète Arnaud Dumond écrit un chant déduit du verbe, comparable en cela au peintre René MAGRITTE, il inscrit le sens entre les signes. Rare en effet, cette œuvre où l'image acoustique prime sur le son pur. Musiques porteuses d’un discours (et non d’un message), qui ouvrent la mémoire, nous poussent à entendre ce qui nous regarde, à voir ce qui nous sait, et avec le vestige du temps, donnent une "perspective" neuve dont la "fuite" est le mystère, éclairent l'Histoire d'un scintillement d'étoiles...


Maurice FLEURET - 1976
> C’est un jeune musicien de grand talent. Son talent, son sérieux, sa modestie, ne peuvent vous décevoir.


Eric HERVÉ
L'Hommage à Ravel de Arnaud Dumond

> C'est la figure blême du dédicataire qui vient vers vous dans le torrent du monde. Il ne cille pas, inexorable, imperturbable comme le mouvement des eaux. Il ouvre votre chemise, se penche pour écouter votre cœur, mais non, il se recule et s'en va dans son cabinet se ressouvenir seul de son passé de poignardeur de colombes; il regarde par delà la fenêtre battue de pluie tous ces tombeaux très agités. Et le monde se déverse sans arrêt; un coup de pagaie, un coup de talon pour gagner les Terres Palpitantes, un pays de fontaines étales, des Hespérides trop aimées ?
Ressaut, vagues murmures mauresques se dispersant dans l'air du soir, paroles si lointaines se bousculant dans l'aorte, noir siphon saccagé autrefois par de toutes petites mains. Il y a si longtemps, avant qu'il pleuve et que se couvre de pinçons ce qui se refuse à frissonner dans le cours scintillant du souvenir. Les moires peut-être qui sont les plus dolentes monnaies des fleuves débordés. Oreille lucide en faction, percer l'averse, s'exonder du miroir de la vitre. Retour au clapotis des poitrines très semblable au mien. Ce soir c'est un si vieux patient qu'il m'appelle Monsieur Couperin.


J.C. PERNY, Dijon - 8 mars 2000
> Au bon maitre qui supporte avec bienveillance la lenteur de l'amateur et la médiocrité du dilettante :
il y a plusieurs raisons de se consoler de l'absence d'œuvres destinées à la guitare dans le catalogue de Ravel, Debussy, Chausson, Satie etc....
1. la version de "pavane pour une infante défunte " réorchestrée pour une guitare par Roland Dyens
2. Debussyana du génial guitariste Anibal Augustin Sardinha (1915-1955)
3. les Préludes de Phillipe Lemaigre (à Claude de France)
4. et surtout les Cinq Hommages Francais d'Arnaud Dumond :
de la passacaille morbide et lascive, trainant la poudre de perruque jusqu'au premier vestige de l'exotisme colonial... à la lancinante sarabande dont l'aigre tourne au suave, puis la machinerie implacable et ses dissonances d' acier nous font découvrir le musicien Milhaud caché sous le diplomate, de la même manière , on trouverait un peu de la poésie de Dowland en creusant sous les pas neigeux de Claude Debussy, un hommage à Ravel ( une pure merveille ...) parle de l'ivresse des profondeurs comme le Ravel du Gaspard, on pense au dernier des préludes composé - la mort dans l' âme - a Majorque par Chopin: en effet ces pièces nous font saisir les vraies affinités, éloignées du pastiche pour se rapprocher de l'essence , c'est ce qui leur donne la pérennité.


The Gendai Guitar, magazine japonais
Concours France Musique Vidal - 12 janvier 1987

> PDF


Le Monde
Carrefour de la guitare - 25 décembre 1984

> PDF


Concours International de Guitare de Paris
Théâtre des Champs Élysées - 1972 - en japonais

> PDF